Film : « Les jours heureux »

Un film de Gilles PERRET

La Vaka Productions – 1h37

SEANCE SPECIALE DU MOIS DU DOCUMENTAIRE – 28/11

Première internationale à Bujumbura Sortie en France le : 6/11/2013

 

Synopsis

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ». Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.

 

Du Conseil National de la Résistance (CNR) à la constitution de l’Etat français 

27 mai 1943 : Paris est sous occupation allemande. Clandestinement, des hommes, engagés dans différents mouvements de résistance à l’occupation allemande et à l’idéal nazi, se regroupent et tiennent la première réunion du Conseil National de la Résistance. Sous l’égide de Jean Moulin, cette instance réunifiera toutes les mouvances intérieures de la Résistance, jusque-là isolées, et coordonnera les actions à mener pour libérer la France. Cette date symbolise donc l’unification de la résistance intérieure, une mission que le Général de Gaulle confie depuis Londres à son délégué général, Jean Moulin. Celui-ci réussit le tour de force d’organiser et de coordonner la résistance intérieure, la rendant ainsi plus efficace.

Le programme du Conseil National de la Résistance est à la base du système politique français tel que nous le connaissons (IVème et Vème République). Le régime parlementaire à deux chambres (le Parlement et le Sénat), les modes de scrutins, la définition du pouvoir exécutif (président de la république), la liberté de la presse, et surtout la mise sur pied de la sécurité sociale, système toujours unique au monde en matière de protection sociale, sont issus du C.N.R. Aujourd’hui, le C.N.R. est régulièrement évoqué dans les discours d’hommes politiques de tout bord ; mais des idées portées par ces Résistants, que reste-t-il ?

 

A propos du réalisateur 

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x16xdu5_les-jours-heureux-le-film-documentaire-de-gilles-perret_news[/dailymotion]

Depuis 1999, Gilles Perret consacre sa caméra à la Haute-Savoie et se préoccupe des questions économiques et sociales.

Gilles Perret réalise le film « Walter, retour en résistance » sur la vie et les convictions de Walter Bassan, l’homme à l’origine du rassemblement du 4 mai 2007, sur le plateau des Glières, en opposition à la venue de N. Sarkozy, alors Président de la République française, venu commémorer sur ce haut lieu de Résistance. La projection en 2009 à Montpellier du film Walter, retour en résistance, où apparaît Stéphane Hessel, est une révélation pour Sylvie Crossman. Fondatrice d’Indigène éditions, elle est à l’origine du livre Indignez-vous ! qui véhicule les paroles et le combat de Stéphane Hessel, résistant et déporté, membre du C.N.R.

Avec « Les Jours Heureux », Gilles Perret tente de faire revivre l’esprit du Programme du Conseil national de la Résistance.

Le site du film : http://lesjoursheureux.net/

Le lien vers le site de la Ligue de l’enseignement : http://www.laligue.org/wp-content/uploads/2013/09/Jours_heureux_BR.pdf

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Cinéma

Lieu

Institut français du Burundi
9 Chaussee Prince Louis Rwagasore, Bujumbura